Le parfum des millésimes

Le parfum des millésimes


En se promenant ces jours-ci au pied du vignoble par un soir de léger joran, votre nez se trouvera enveloppé d’un parfum subtil et frais qui se dégage des rangées de ceps. C’est l’odeur de la discrète fleur de la vigne. Il faut écarter les feuilles pour apercevoir les inflorescences qui vont chacune donner un grain de raisin. Pour le vigneron c’est une période magique durant laquelle les ceps dégagent une odeur de muguet et de melon d’une incroyable fraîcheur.

Durant environ une semaine cette fragrance unique enveloppe l’entier du vignoble en augmentant chaque jour d’intensité puis en diminuant à nouveau. Ce parfum marque le début de la vie du grain et de la grappe. En ajoutant 100 jours à la date de la floraison, on tombe sur la date du début des vendanges. Une grappe fleurie le 12 juin sera ramassée aux alentours du 22 septembre !

Mon grand-père puis mon père consignaient chaque année la date de la première fleur dans un calepin. Depuis 2000, c’est à mon tour d’y inscrire ces repères de ma propre écriture. C’est un geste simple, mais je me délecte chaque année de relire ces dates tantôt précoces comme 1945 et 2003 ou tantôt tardives comme 1980. Cette année 2017 semble assez hâtive tout comme les millésimes 2000, 2007 et 2009 qui furent toutes trois des belles années. C’est le bonheur !

 « Grappes de chardonnay en fleur le 10 juin 2017 à la saunerie à Colombier »

 

Jolie récolte de médailles printanières pour Chambleau à la Sélection des vins de Neuchâtel 2017 


Sélection d’Or : Œil-de-Perdrix Chambleau 2016

Sélection d’Or : Pinot Noir Chambleau 2016

Sélection d’Or : Pinot noir Cuvée Charlotte 2016

Sélection d’Or : Riesling Sylvaner L’Inattendu 2016

Sélection d’Or : Quintessence Gewürztraminer flétri 2015

Sélection d’Or : Gamaret Zürich-Neuchâtel Art-Express 2014

De plus amples informations suivront bientôt au sujet de ce dernier vin au nom intriguant…